NAPLES SHAKESPEARIENNE

Contrairement à ce que quelqu’un a soutenu, il est, certainement, improbable que le mystérieux et indétrônable Shakespeare soit né à Naples. Néanmoins Naples est, sans aucun doute, la ville la plus shakespearienne de toutes les villes du monde. C’est un véritable théâtre avec sa scène et sa musique; le soir on peut , encore voir les fantômes des grands acteurs napolitains vous saluer desbalcons de la rue Toledo.

Ce sont des illusions , la véritable Naples est faite des rêves dont nous sommes faits comme dans ” LA TEMPETE ” . Se fuir soi-même pour pouvoir , enfin, retrouver son soi profond, dans un jeu de miroir et de reflet, pour le plaisir d’être dans ce centre parthenopéen qui par sa grandeur, sa beauté, sa tragédie est le symbole de la scène du monde.

imagesA cette occasion, pour la première fois,j’ai cru rencontrer les fantômes et les illusions de ma propre vie. Dans les ruelles du centre historique, au milieu des statues de carton-pâte des personnages représentés, pour l’éternité, dans le musée de cire. Dans les rues escarpées des quartiers espagnols, où personne ne joue un rôle et de ce fait est vraiment sincère.

La Sirène revient chaque soir consoler, faire son tour et nous “assonnare”.

Et puis Valeria est là, avec sa voix de garçon,Valeria se promène et s’amuse avec son taxi blanc, comme une petite fille avec sa toupie. Elle vit sa ville, elle en ressent toutes les vibrations dans son corps et son âme. Malgré son jeune age, Valeria semble connaitre toutes les couleurs et les nuances du golfe. Valeria est née, très très longtemps après ma première et incomplète découverte de Naples, c’est la rencontre que j’aurais voulu faire alors. Elle rit avec toute la vérité de sa jeunesse et elle perçoit la consistance dont est fait mon rêve, maintenant, épuisé.

Leave a Reply

Your email address will not be published.